Accueil » Zone Enfants

Zone enfants

Chez Écladent, vos dentistes de famille à Ville Saint-Laurent, nous savons à quel point vous tenez à la santé de tous les membres de votre famille, principalement celle de vos enfants. Et comme nous savons qu’une bouche et des dents saines contribuent positivement à l’état de santé générale, il nous importe d’offrir les meilleurs services dentaires à chacun, qu’il soit petit ou grand. D’ailleurs, nos dentistes généralistes, nos hygiénistes et nos assistantes dentaires savent adapter leur approche et leurs gestes lorsqu’ils traitent des enfants. Peu importe les soins prodigués (examen de routine, nettoyage et application du fluorure, soins préventifs, éducation à la santé buccodentaire, etc.), nous faisons tout en notre mesure pour mettre nos petits patients à l’aise et nous assurer que tout se déroule bien.

De ce fait, il n’y a pas de raison d’éviter de faire voir votre enfant par un dentiste, d’autant plus que plusieurs services sont couverts par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) pour les enfants de moins de 10 ans :

  • Examen de routine (un par année) ;
  • Examens d’urgence ;
  • Anesthésie (locale ou générale) ;
  • Extractions dentaires ;
  • Radiographies dentaires ;
  • Obturations (en amalgame pour les
  • dents du fond, en composite pour les dents du devant)
  • Pansements sédatifs (des obturations temporaires utilisées pour réduire la douleur lors d’un trauma) ;
  • Traitements de canal ;
  • Couronnes dentaires préfabriquées ;
  • Chirurgie buccale (services sélectionnés) ;

Si de nombreux services sont couverts publiquement, il est à noter que le nettoyage, le détartrage, l’application de fluorure et de scellant ne le sont pas, mais qu’ils sont néanmoins essentiels au maintien de la bonne santé buccodentaire des enfants. Si vous avez des questions au sujet de la couverture dentaire pour enfants ou à propos des services pour enfants en général, n’hésitez pas à les poser aux membres de notre équipe. Il nous fera plaisir d’y répondre et de vous prodiguer les meilleurs conseils à propos de la santé buccodentaire de vos enfants. Vous serez ainsi en mesure de les accompagner dans l’acquisition de bonnes habitudes !

La santé buccodentaire des enfants :
quelques c
onseils et informations

Voici quelques conseils et informations au sujet de la croissance et de la santé buccodentaire des enfants et du rôle que vous avez à jouer comme parent. Nous croyons en effet que vous êtes le mieux placé pour aider votre progéniture à conserver une bouche en santé et à développer et maintenir des habitudes saines.

Première visite

Selon les recommandations de l’Association dentaire canadienne, votre enfant devrait voir un dentiste vers l'âge de 1 an ou dans les six mois suivant l’apparition de sa première dent. Si cela peut paraître tôt, un tel rendez-vous sert essentiellement à vérifier la santé de la bouche et des dents et l’état de leur développement. Le dentiste peut ainsi s’assurer que la croissance buccodentaire se fait de la bonne manière, en plus de voir à ce qu’aucune pathologie n’affecte la bouche et ses composantes. Par la suite, ces éléments seront pris en considération lors des rendez-vous dentaires de l’enfant, lesquels devraient avoir lieu tous les six mois. À partir de l’âge de 3 ans, le petit patient pourra également profiter d’un nettoyage professionnel de sa bouche et de ses dents et de l’application de fluorure visant à renforcer la protection des dents contre les caries. 

Lors de sa première visite, comme lors de celles qui suivront, la dentiste Dre Aubin Marchand et l’hygiéniste dentaire sauront adapter leur pratique afin de mettre votre enfant à l’aise. Ils s’assureront ainsi d’établir un lien de confiance avec ce dernier avant d’examiner ou de nettoyer sa bouche et ses dents. Lors de ces rendez-vous, une attention particulière sera d’ailleurs portée à l’éducation et la sensibilisation à l’importance de l’hygiène buccodentaire. Des conseils sur le brossage des dents et le passage de la soie dentaire vous seront ainsi prodigués, autant à votre enfant qu’à vous. Malgré l’approche empathique des membres de notre équipe, il se pourrait que l’enfant ait certaines appréhensions par rapport à ses rendez-vous chez le dentiste. Il existe cependant des moyens à mettre en œuvre avant et pendant la visite pour en faciliter le déroulement.

Avant la visite chez le dentiste

  • Prenez le temps de parler du rendez-vous avec votre enfant. Expliquez-lui l’importance de la santé buccodentaire et le rôle du dentiste. Expliquez-lui également les étapes du rendez-vous et le rôle de chaque personne qu’il rencontrera (assistante dentaire, hygiéniste, dentiste, etc.).
  • Accueillez les craintes de votre enfant sans les minimiser. Il faut notamment éviter de dire que cela ne fera pas mal, car cela pourrait éveiller de nouvelles peurs chez l’enfant.
  • Il existe de nombreux livres dans lesquels le personnage fait sa première visite chez le dentiste. C’est là une bonne manière de dédramatiser la situation.
  • Le cas échéant, il peut être utile d’amener votre enfant lors d’un rendez-vous dentaire de son frère ou sa sœur plus âgée afin qu’il puisse en voir le déroulement, tout en se familiarisant avec l’environnement de la clinique. 
  • La veille du rendez-vous, rappelez-lui les différentes étapes de la visite à venir.

Pendant la visite chez le dentiste

  • Adoptez une attitude calme et détendue et évitez de montrer votre propre stress ; cela pourrait déteindre sur votre enfant et accroître son anxiété.
  • Si l’enfant est très jeune, on pourrait vous demander de vous asseoir sur la chaise d’examen afin de le tenir. Cela aide également à rassurer l’enfant. 
  • N’hésitez pas à questionner le dentiste et encouragez votre enfant à poser des questions. Prenez le temps de bien écouter les réponses, de même que les conseils en matière d’hygiène buccodentaire que le dentiste et l’hygiéniste vous donneront.

Santé buccale du bébé

Il est important de prendre soin de la bouche et des dents de votre enfant, et ce, dès son plus jeune âge. Pour ce faire, il faut nettoyer ses dents ou ses gencives régulièrement. Lorsqu’il a suffisamment de dents, vous pouvez utiliser une brosse à dents pour enfants (de petite taille et à poils très souples), ou encore un linge humide pour essayer ses dents et/ou ses gencives. Il est important de procéder après les repas, lorsque l’enfant a commencé à manger (des purées ou des aliments solides), mais aussi après les boires ; le lait maternel, tout comme les préparations pour nourrisson, contient des sucres qui peuvent provoquer la prolifération des bactéries à la base de nombreuses affections buccodentaires. 

Afin de prévenir l’apparition de caries, il faut également éviter que le bébé ne s’endorme après avoir bu du lait (maternel ou non) ou du jus de fruits contenant aussi des sucres libres. Si vous en avez l’habitude, évitez de donner un biberon de lait ou de jus à votre enfant au moment où il s’endort. Toutefois, il pourrait être difficile pour l’enfant de se départir de cette habitude. Voici quelques conseils en ce sens :

  • Donner le biberon plus tôt afin d’être en mesure de nettoyer les dents de l’enfant avant qu’il ne s’endorme. 
  • Troquer le biberon de lait ou de jus pour un biberon d’eau. S’il le refuse, donnez-lui sa suce, une peluche ou une couverture afin de le rassurer. Tentez à nouveau de lui donner le biberon d’eau.
  • Si cela ne fonctionne pas, procédez de façon graduelle en diluant le jus ou le lait avec de l’eau. Augmentez peu à peu la quantité d’eau jusqu’à ce qu’il n’y ait que de l’eau dans le biberon. Cette transition peut s’étendre sur plusieurs jours.

Croissances des dents et sucette

Les premières dents de lait, ou dents primaires font leur apparition dans les mois suivant la naissance de l’enfant. Ces dents qui se sont formées dans le ventre de la mère percent alors les gencives pour faire leur éruption. C’est là un processus normal et graduel qui devrait être complété à l’âge de 3 ans. Si, à l’apparition des premières dents, votre enfant ne peut exprimer clairement sa douleur ou son inconfort, il est possible d’identifier les poussées dentaires par l’observation de certains signes :

  • Des gencives gonflées, rougies et sensibles, particulièrement près du lieu de l’éruption ;
  • De la salive abondante (d’où l’impression que l’enfant « bave » plus qu’à l’habitude) ;
  • Un besoin accru de mâcher et de tout mettre dans sa bouche ;
  • Des joues plus rouges et chaudes qu’à la normale ;
  • De l’irritabilité causant des pleurs plus fréquents ;
  • Une légère fièvre. Si celle-ci empire ou persiste, consultez un médecin ; cela pourrait être dû à d’autres causes.
  • Une perte d’appétit et un sommeil plus difficile.

Dans de tels cas, il est possible de poser certains gestes afin de soulager votre enfant et rendre les poussées dentaires plus faciles à vivre. Vous pouvez par exemple frotter doucement ses gencives avec votre doigt ou le dos d’une petite cuillère refroidie. Si la douleur persiste, votre dentiste ou votre pharmacien pourra vous proposer des analgésiques en vente libre. Évitez toutefois d’utiliser un médicament contre la douleur qui se frotte sur les gencives, car le bébé pourrait l’avaler. Assurez-vous également qu’il ne mette pas d’objets durs dans sa bouche, car il pourrait endommager ses dents en les croquant. Il faut également éviter de lui donner des craquelins ou des biscuits de dentition pour le soulager, car les sucres et l’amidon qu’ils contiennent contribuent à la prolifération des bactéries qui s’attaquent aux dents et aux gencives.

Le cas de la sucette

Les très jeunes enfants ressentent souvent le besoin de téter, même en dehors des périodes où ils s’alimentent. Ce réflexe développé lors de la gestation procure une sensation de bien-être qui calme le bébé et l’aide à s’endormir. C’est pour répondre à ce besoin que certains enfants sucent leur pouce et/ou que des parents donnent une sucette (suce) à leur bébé. Si cela ne cause pas, à priori, de problème au niveau dentaire, cette habitude, qui se perd graduellement après l’âge d’un an, ne doit pas perdurer au-delà de l’âge de trois ans. Si l’enfant continue à sucer son pouce ou à utiliser une sucette, il aura plus de difficulté à développer les bons réflexes de déglutition ; lorsqu’ils avalent, les bébés placent leur langue entre les dents du haut et du bas sur lesquelles ils exercent une certaine pression (déglutition infantile) plutôt que de fermer leurs mâchoires avant de pousser sur leur palais avec la langue (déglutition adulte).

En entraînant un débalancement des forces musculaires et en exerçant une pression indue sur les dents, la persistance de la déglutition infantile peut nuire au bon développement de la bouche et des dents. Ainsi, les dents du haut peuvent être projetées vers l’avant ou les arcades dentaires peuvent prendre une forme inadéquate, provoquant des problèmes d’occlusion ou un mauvais alignement des dents. Un effet de « dents de lapin » (occasionné par le positionnement de la lèvre inférieure entre dents du haut et du bas) de même que des problèmes d’élocution peuvent aussi être observés. C’est pourquoi il est recommandé de retirer graduellement la sucette lorsque le bébé grandit ou de limiter les moments de succion du pouce de manière à ce qu’il perde totalement cette habitude avant d’atteindre l’âge de 3 ans. C’est là une bonne façon d’aider au bon développement de ses dents de lait, mais aussi de ses dents d’adultes en formation (elles devraient faire leur apparition graduelle à partir de l’âge de 6 ans).

Carie du jeune enfant et obturation des dents primaires

Parmi les éléments pris en compte par le dentiste lors des visites de routine de l’enfant se trouve la carie de la petite enfance, c’est-à-dire les caries qui pourraient affecter ses dents de lait, et ce, dès qu’elles font leur éruption. Si seul le dentiste peut diagnostiquer cette pathologie, il est important, comme parent, de rester vigilant et de voir à l’apparition de certains signes lorsque vous brossez les dents de vos rejetons. De ce fait, si vous observez des taches ou des lignes d’un blanc terne sur les dents, sur le rebord des gencives ou si vous avez l’impression que les dents sont plus pâles ou plus foncées qu’à la normale, veillez à ce que votre enfant voit rapidement un dentiste. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il est en effet important de traiter la carie de la petite enfance même si les dents affectées sont portées à tomber. Voici pourquoi :

  • La carie peut procurer de la douleur et de l’inconfort à l’enfant ;
  • L’émail (la couche protectrice des dents) des enfants est moins épais et résistant, ce qui rend les dents plus vulnérables. Pour cette raison, la carie de la petite enfance est particulièrement agressive ; elle peut plus facilement pénétrer l’intérieur d’une dent affectée et/ou se propager à ses voisines ; 
  • Une carie de la petite enfance peut se propager rapidement et en venir à affecter l’ensemble de la dentition. 
  • Les dents de lait cariées peuvent avoir un impact sur le développement buccodentaire, en plus de rendre la bouche plus vulnérable aux infections. Elles peuvent affecter les dents permanentes en formation, de même que les tissus du parodonte et ainsi altérer le développement des gencives.
  • Les dents trop affectées devront être retirées, ce qui peut affecter l’apparence du sourire et donc la confiance de l’enfant. L’espace créé peut par ailleurs provoquer un déplacement des dents avoisinantes, laissant dès lors moins d’espace pour l’éruption des dents d’adulte. Un mainteneur d’espace devra alors être installé afin d’éviter ce problème.

Ainsi, il est important de réparer la ou les dents affectées par la carie de la petite enfance. Le dentiste procèdera alors, comme pour une dent adulte, à une obturation (plombage) de la dent, visant à boucher le trou par lequel les bactéries s’infiltrent. Des obturations en alliage (de couleur grise) ou en composite (de couleur blanche) peuvent alors être utilisées. Le choix sera fait en fonction de vos moyens et des besoins de l’enfant (emplacement de la dent à réparer, notamment).

Prise de rendez-vous en ligne

Prenez rendez-vous directement en ligne
Nous traiterons rapidement votre demande et vous offrirons une plage horaire en fonction de vos besoins, de l’urgence de votre situation et de vos disponibilités.

Horaire

Lundi08 h à 16 h
Mardi13 h à 20 h
Mercredi08 h à 16 h
Jeudi08 h à 19 h
Vendredi08 h à 16 h
Samedi08 h à 12 h
DimancheFermée